syndrome BABI, bilan des 4 mois

J’écrivais il y a peu que l’on avait observé/découvert le syndrome BABI (bébé aux besoins intenses) chez Eden.

Nous avons beaucoup travaillé et veillé à combler tout ses besoins affectifs pour lui donner confiance le plus rapidement possible et qu’il puisse rester un peu seul pour pouvoir vivre un peu

Bilan : bébé à des tétées beaucoup moins longues , parfois il demande pour se rassurer mais cela devient exceptionnel. Il peut rester sur son tapis une bonne demi heure ( voir une heure dans ses beaux jours) lorsqu’il est bien dans sa peau. Après une bonne séance allaitement/câlin généralement.

La présence de ses frères le rassure également. Nous les incluons énormément dans la recherche du bien être de leur petit frère. (On les incite énormément à s’intéresser au bien être de tout les membres de la famille de toute façon ) Régulièrement nous demandons à l’aîné d’aller le voir , de lui parler et de l’embrasser. Ce qui fait qu’Eden réclame parfois son frère et a besoin d’être auprès de lui par petites périodes. J’ai l’impression que la présence d’Ylane l’apaise. C’est vrai qu’il est plein de tendresse avec ses frères. Noam est généreux avec lui comme peut l’être un enfant de 19 mois. Il s’inquiète que bébé ai toujours son doudou auprès de lui et l’embrasse à chaque fois qu’il passe à côté de ce dernier.

Je suis hyper reconnaissante que toute la famille y mette du sien. Cela me permet de souffler et de ne pas avoir une relation trop étouffante avec mon bébé au point de ne jamais pouvoir aller prendre ma douche ou faire le minimum indispensable sans stresser (comme c’était le cas au début). Maintenant il accepte même de dormir une bonne partie de la nuit dans son berceau (à côté de nous !). Ça lui apprend aussi à avoir d’autres repères que moi et donc d’élargir son « territoire » si je puis dire.

L’allaitement et le cododo, quoi qu’on en dise, nous on sauvé nos premiers mois. Et ont sûrement amélioré la situation. J’ai bon espoir que son état affectif s’améliore de mois en mois. Après certains témoignages de parents dans le même cas que nous, j’imaginais des années très dures devant nous. Sans faire attention il peut y avoir une rechute, vers 18 mois généralement: c’est une période déjà très compliquée pour un petit enfant, alors si en plus il est hyper émotif ….

DSC_0772

 

Il y a peu toute la famille a assisté  à un cours de portage dans l’association de maternage de notre région (celle où je commence à intervenir sur l’épuisement maternel, mais je vous en parlerai prochainement). Clarisse qui nous avait déjà reçu un mois après mon accouchement a vu l’évolution de bébé. Elle l’appelait bébé « scorpion » tellement il se raidissait dans l’écharpe , ce qui déstabilisait un peu ma conseillère , car impossible de porter trop longtemps un bébé dans cette position. Cette fois ci, en passant mes mains sous ses fesses il a prit la position assise sans problème et y est resté quelques minutes avant de se raidir. Un grand pas en avant ! Et notre histoire à complètement expliqué la situation à notre pauvre Clarisse qui ne comprenait pas…

C’est un pur bonheur de voir ce bébé prendre confiance en nous et en lui.  La fratrie promet d’être une sacré partie de clowneries en tout genres !

Si vous pensez que votre bébé a des symptômes d'un  enfant aux besoins intenses, ne restez pas seul(e) ! Contactez des forums et des conseillères de votre  région !
Publicités

Une réflexion sur “syndrome BABI, bilan des 4 mois

  1. Pingback: Mon BABI qui a réussi | Jardin secret d'une jeune maman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s