Les laisser partir à l’école , première année, bilan

Si tu me suis depuis quelques temps tu sais peut être que chez la tribu de Zozo on faisait l’école à la maison l’année dernière (enfin un début d’école puisque numéro n’a pas six ans). Cette année le choix douloureux de les laisser partir dans le moule a été voté et pas sans angoisses.

Déjà parce que je garde mes enfants avec moi depuis le jour de la naissance de mon premier bébé, soit plus de 4 ans et demi. Que je n’ai jamais embauché de nourrice, j’ai été la mère louve depuis le début. Il est donc difficile pour moi de les confier, et encore plus dans une collectivité pleine d’enfants dont je ne connais rien, avec une institutrice que je ne recrute pas moi même, avec des pauses loisirs que je ne peux pas surveiller … Bref, ma vigilance H24 se demande à quoi elle sert …

trio

Ensuite numéro 1 a quelques petits soucis de sociabilisation (voir plus) j’en parlais un peu à la rentrée , j’ai eu donc très peur les 10 premiers jours, c’était vraiment très dur pour lui mais heureusement il a une super maîtresse. Je ne peux pas m’empêcher de me questionner sur l’évolution que ça prendra sur le temps, je rate forcément des détails … Le lâcher prise est dur…

Je suis vraiment entre deux chaises. Celle qui me dit c’est chouette ils évoluent bien, ils font des progrès dans le langage, ils apprennent à vivre en société, je peux aussi me reposer un peu avec cette grossesse qui me fatigue. De toute façon cette année je n’aurai pas eu de temps à leur consacrer la journée. Mais je ne peux pas m’empêcher de me dire que « zut » depuis qu’ils sont à l’école ils ont un microbe toute les semaines, ils rentrent fatigués, je ne sais pas ce qu’ils ont fait ni si je leur ai manqué…

On a toujours été à LEUR rythme, alors c’est dur de décider de leur imposer un rythme autre que celui que nous aurions choisi « naturellement » pour eux …

J’ai quand même pris la décision de les laisser deux journées par semaine à la cantine ,et donc, l’après midi aussi. Ça me fait bizarre de me dire que je peux traîner sur mon canapé sans faire mon rôle de maman poule. Je pense que je vais m’y habituer très vite , mais le premier sentiment que j’ai ressenti à 11h15 au moment où je vais les chercher pour manger d’habitude c’est « zut je les abandonne aujourd’hui », la grosse culpabilité bien pourrie

J’ai du mal à me dire que ma santé aussi a besoin de temps pour elle. Qu’il faut que je me pose, et pas qu’après la naissance de Cerise. C’est important, je n’ai aucun mal à le dire aux autres, mais forcément pour soi-même c’est plus dur. J’ai donc décidé de faire un peu de forcing dans mon programme et de m’inscrire à une séance de relaxation pré-natale en Octobre/Novembre. J’aurais bien fait de la piscine pour future maman mais ça tombe un soir déjà pris…

Donc en conclusion même si notre petite routine de vie me manque parfois, je suis plutôt contente qu’ils s’épanouissent à l’école. Je vais aussi trouver mon programme, pas pour longtemps parce que dans 3 mois: je ponds !

Vous l’avez vécu comment votre première rentrée?

Publicités

4 réflexions sur “Les laisser partir à l’école , première année, bilan

  1. Prendre soin de soi et du bébé à venir c’est important aussi et ça ne remet pas en question ton rôle de maman.
    Ici loustique va en crèche j’ai repris le boulot quand il avait 6 mois et ça a été un déchirement. Il fait partie des plus petits de la section des grands et je le trouve fatigué grognon partant en live à la moindre frustration…
    Bref pas simple tout ça ! Courage

    J'aime

  2. Je comprends ta culpabilité ma belle je l’a ressentais quand je bossais et que je devais laissé mes minis chez la nounou ou à l’école…
    Maintenant tes enfants ont aussi besoin d’une maman louve en pleine santé, qui sait aussi prendre du temps pour elle. Si ils te voient heureuse et épanouie alors ils le seront aussi.
    Après ne te fais pas de fausses idées non plus, il faut être réaliste, la vie en communauté leur apportera parfois des coups durs (bastons, vols, punitions etc) mais ça forgera surtout les êtres à part entière qu’ils sont, indépendamment de toi, et du clan de louvetons qu’ils sont à tes yeux.
    Petit à petit vous prendrez vos marques et apprendrez à apprécier ces moments « chacun à son activité » pour mieux vous retrouver ensuite 😉

    J'aime

  3. ne culpabilise pas du tout miss. depuis les 2 mois et demi de ma puce elle va en nounou et jamais au grand jamais j’ai culpabilisé de la laisser et d’aller bosser pour ma part. ils sont contents ils jouent avec les copains etc la mienne adore et la cantine cet année c’est elle qui a demandé à y aller

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s