Être enceinte, quatre fois, c’est comment? Bilan

L’envie de faire le bilan du chemin parcouru à travers mes grossesses et bim : un article !

Pour le premier on découvre, on expérimente sa grossesse, on fait pas mal de bourdes aussi (pas forcément les bons aliments, on écoute pas son corps etc…), je ne bloguais pas encore comme aujourd’hui à l’époque, c’est bien dommage j’aurais beaucoup aimé relire ce que j’en pensais ! Bébé attendu, aimé dès la première semaine de conception. La joie d’une jeune de 19 ans qui va devenir maman.

Pour le deuxième toc j’ai retrouvé : premier article du blog à lire ICI . Cette peur de ne pas aimer le deuxième comme le premier, je crois que c’est ce qui m’a le plus travaillé pendant cette grossesse. Et puis finalement : le big love et un bébé qui m’a fait découvrir un début d’allaitement. Mon ressenti sur ce deuxième bébé ICI.

Pour le troisième , la flippe de l’organisation, le débordement total !!! Mais pas de stress pour une grossesse qui était totalement normale même si c’était un bébé non voulu. On peut retrouver un article du 7ème mois ICI.Et toujours un amour démesuré pour ce bébé.

Et cette fois?

Cette fois ci encore une grosse surprise en voyant le test positif.

Toujours des nausées qui me donnent l’impression de mourir à chaque fois, et pourtant je les oublie en accouchant.

Toujours ce soulagement d’entendre le cœur battre à la première échographie de contrôle.

Encore cette manie matinale de regarder si mon ventre grossi à vue d’œil, « t’as vu mon bidou chéri??? »

Une fois de plus j’attends avec impatience la première fois où bébé se fera sentir dans mon ventre, et quand c’est le cas je le hurle à la Terre entière.

Cette fois pas de crainte pour lui trouver sa place, elle l’aura, comme les autres.

L’organisation ne me fait pas (plus) peur, on est des warrior maintenant, on va le faire, chaque jour en son temps.

Je ne me prends plus la tête à vouloir être parfaite. Une grossesse ce n’est que 9 mois, et il faut du repos et de la patience. Le ménage est simplifié, les activités avec les enfants aussi. Tan pis on se rattrapera après.

Je prends et je jette ce que je veux dans les conseils des proches et des médecins. No stress, je connais mon corps. Dans la limite du raisonnable hein !

J’ai hâte de revivre cette sensation de folie quand bébé sort et plus rien n’existe pendant quelques minutes, quelques heures. Ce moment où le Graal sort de votre corps, la plus belle et plus fragile petite chose de l’univers. J’en pleure à chaque fois. Une émotion qui me dépasse complètement. J’aimerais la vivre 1000 fois, je ne m’en lasserai jamais.

Je sais à quoi ressemble un allaitement dur et long, je n’ai pas peur, je sais que mon corps est fait pour mon bébé. La fatigue, elle, m’effraie toujours, mais on la surmonte.

Toujours cette appréhension du  » ENCOOOORE » quand les gens apprennent ta grossesse. Oui encore ! Au premier on me demandait quand le deuxième se pointerait, et puis à partir du deuxième la moyenne démographique était atteinte alors j’ai dépassé les bornes en continuant de pondre. Pardon, vraiment pardon d’assumer mes enfants sans rien te demander monsieur-culot, ça doit être tellement dur à vivre pour toi d’imaginer mes nuits sans sommeil….

J’ai toujours cette curieuse manie de prévoir le faire-part 15 ans avant. Et à chaque fois je le poste  6 mois après la naissance … je songe aux pigeons voyageurs cette fois, ils iront sans doute plus vite que moi.

Toujours ces grignotages à longueur de journée, de 9h à 1h du matin.

J’ai envie d’acheter toutes les belles écharpes de portages (tiens c’est une idée de wish list ça !) que je vois, ça va nous coûter une fortune, mais bon … je crois qu’il va falloir qu’on investisse dans une poussette double quand même!

Je suis contente de voir ma tribu s’agrandir, j’aime toute cette vie autour de moi. J’aime les voir s’aimer.

Encore ces questions sur ma reprise après mon congé parental, j’arrive vraiment pas à me décider pour mon avenir. Je ne peux pas être QUE maman toute ma vie. Il faut que je me bouge et que je trouve ma voie.

Toujours cette mauvaise humeur et cette façon d’envoyer péter les gens qui m’enquiquinent pendant mes neufs mois.

Bref il y a toujours cette magie dans chacune des grossesses que je vis. 

Voilà c’est ça être enceinte pour la quatrième fois ici. Et chez vous ?

Publicités

13 réflexions sur “Être enceinte, quatre fois, c’est comment? Bilan

  1. oui pour moi aussi la grosse question c’est que faire après? Parce que moi non plus je ne m’imagine pas QUE maman, j’ai aussi envie de m’épanouir dans autre chose !

    J'aime

      • je pensais aussi à l’allaitement, et je peux dire que j’ai eu une début d’allaitement extrêmement difficile pour ma première (et très douloureux), je me demande encore aujourd’hui comment j’ai réussi à tenir (sans doute la force de la volonté… !) et si ça peut te rassurer, pour le deuxième j’ai eu beaucoup moins mal et c’était plus facile… par contre ça n’enlève pas les contractions yper douloureuses du début quand le bébé tête… !
        J’avais une pensée : c’est vrai qu’avec 4 enfants c’est difficile de trouver à s’épanouir dans une activité professionnelle à l’extérieur. ça ne doit pas être facile d’allier famille et travail (sans être exténuée…) Déjà avec 2 c’est le marathon!!!! J’espère que tu trouveras le bon chemin 🙂

        J'aime

  2. Bravo! Un bel équilibre 🙂 Je crois que dans une autre vie j’aurais aimé etre maman d’une famille nombreuse … pourquoi pas celle-ci? Peut etre une idée d’article tiens!

    J'aime

  3. Ici c’est la 3eme et je me dis que c’est la dernière car physiquement je déguste un peu pour ce dernier mois … mais pour ce qui est de l’amour et de l’organisation c’est clair que le passage de 1 à 2 enfants m’a bien aidé 🙂 Je ne m’en fait plus !

    J'aime

  4. Han, comme je t’envie…
    Je rêve d’une grade tribu ! Je viens d’une fratrie de 5 et pourtant je vais me stopper à 2 ! 😦
    Plus forcément les moyens ( mon congé parental prend fin ce mois-ci, c’est un soulagement financier mais une peine pas possible… ), pourtant la maison est grande ! L’homme n’en veut pas plus…
    Je rêve en secret d’un n°3 pour mes 30 ans, mais chut !

    J'aime

  5. Félicitations pour ta 4ème grossesse !
    Ici c’est la 3ème qui est en cours, et moi aussi je flippe pour l’organisation à venir !
    Mais je me dis que si tu pousses jusqu’à 4, c’est que ce doit bien être surmontable 😉
    Bonne grossesse !

    J'aime

  6. Pingback: La revue du web #21 | Papa Panique

  7. un super beau billet que j’ai loupé avec les vacances mais ouf je me rattrappe bisous ma belle et toi de mauvaise humeur je ne te crois pas tu as l’air si douce

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s