Laisser pleurer bébé ? Je dis STOP !

On m’avait briefé dès la naissance du premier : « ne le laisse surtout pas te dominer, laisse le pleurer 15 min : il apprendra à patienter ».

Et puis il est né. Tout beau, tout fragile, si précieux. Un bébé si gentil et patient. Il ne pleurait pas, il s’endormait comme un grand. Je ne me souviens pas d’avoir eu l’occasion de le laisser pleurer…

Photo-bebe-18

Et puis lui aussi est né, mon deuxième, mon apprentissage de l’allaitement, la fatigue des pics de croissance… Un soir j’ai voulu le laisser pleurer… Lui si petit , perdu … 10 minutes, 10 longues minutes qui m’ont arraché le coeur. Et j’ai dit stop. Il est trop petit, trop petit pour savoir quand il faut s’arrêter. Trop petit pour commander un caprice, il a juste un besoin vital. Et c’est à moi de le satisfaire.

bebe-africain

Pourquoi laisser un petit être qui a vécu 9 mois contre notre coeur seul, d’un coup, face à ses émotions.  » Allez débrouilles toi, gère tes larmes, moi je t’abandonne ».

Et puis lui aussi a pointé son nez, sans crier gare, il s’est invité dans la famille. J’étais fatiguée (je le suis toujours) , déprimée, débordée et lessivée de tout ce maternage. Et puis j’ai eu pitié de lui, il a besoin de moi. Rien que l’idée de ce petit corps qui révulse de larmes et de pleurs me tord l’estomac. Il restera contre mon coeur le temps qu’il lui faudra. Il prendra mon sein tant qu’il lui donnera le sourire. Il dormira avec moi tant que ses sanglots ne seront pas finis.

J’ai lu CET ARTICLE (il est long mais il vaut la peine d’être assimilé), et je retrouve exactement le cheminement que je me suis imaginée: un enfant résigné , seul face à sa peine , sera en manque affectif et aura toujours besoin d’une reconnaissance et d’un retour vers ses parents, ou du moins : besoin d’un sentiment de protection. Un enfant « collé » à sa mère sera , lui, malgré ce que l’on pourrait penser, beaucoup plus autonome  et confiant en sa personne. C’est exactement ce que je pensais quand je voyais des reportages sur les enfants d’autres pays ( Afrique, Amérique du sud..)  qui sont vraiment collés pendant plusieurs années à leur mères et deviennent   très autonomes bien avant l’adolescence.

woman-and-child-3213

Alors toutes ces méthodes (type Ferber) je les fais voler en l’air, je ne me gêne plus pour remettre à leur place les personnes qui vont conseiller aux jeunes mamans de laisser pleurer leur nourrisson (il y a une grande différence entre les pleurs d’un nourrisson et une colère d’un enfant de 3 ou 4 ans !). « Les conseilleurs ne sont pas les payeurs » en effet, et une maman qui se remémore les images de son petit qu’elle abandonne contre son grès ne sont pas les meilleurs souvenirs ni la plus grande fierté qu’elle aura !

Je n’aime pas comparer les enfants aux animaux, mais avouons que dans le maternage il y a quelque chose d’instinctif et primaire. Ainsi on ne verra pas un animal laisser seul son petit pleurer et sans surveillance. Alors pourquoi nous, humaines dotées d’intelligence nous devrions fermer la porte sur les pleurs de nos petits. Il y a quelque chose qui me dépasse …

Je serais ravie de connaître votre avis sur la question !!!

fcb

Publicités

47 réflexions sur “Laisser pleurer bébé ? Je dis STOP !

    • je suis parfaitement d’accord avec toi, je n’ai jamais laisser pleurer mon fils et plus autonome que ça maintenant, j’ai vraiment pas à me plaindre.
      Vive les calins!
      Et vive l’allaitement maternel aussi, merveilleux moments de tendresse entre maman et bébé.

      J'aime

      • Entièrement d accord si bb ne peut pas avoir confiance en nous en notre présence et notre soutien alors il sera à jamais méfiant et désabusé car déjà bb il aura fait l expérience du laisser tomber. Je vois souvent des mamans peut maternante me dire que leur bb ne pleure pas dort bien etc…. et quand je regarde le bb je vois un bonhomme qui sait déjà qu il ne peut rien attendre de sa mère alors qui ne demande plus rien. Mais quel évolution pour ce bb? Quelle vie l attend? C est tellement triste. A 34 ans je sais que je peux encore retourné au chaud dans les bras de ma maman et ça me rassure. J espère offrir ça à mes filles. La confiance.

        J'aime

    • J’ai trois enfants, je n’en ai laissé pleurer aucun. La dernière, je l’ai allaité jusqu’à 15 mois, elle a passé les premiers mois de sa vie accrochée à mon sein nuits et jours…Elle a 5 ans maintenant. Aucun des trois n’est capricieux, au contraire…Sans doute que la seule chose valable à recommander pour une jeune maman, c’est de savoir passer le relais quand elle est trop crevée pour répondre aux pleurs du bébé. En effet, d’expérience, ça ne sert à rien lorsqu’on est trop fatiguée, énervée, de vouloir rassurer son bébé qui pleure. Le papa fait très bien le relais dans ces cas là…Mais laisser pleurer un bébé sans personne pour le consoler, ça non…

      J'aime

      • Idem ici quand je suis trop fatiguée papa m’aide. A 13 mois maintenant il y a une différence entre le chouinage et une vraie demande affective. J’entends rien qu’au son de sa voix.

        J'aime

  1. Je suis entièrement d’accord et puis comme tu dis c’est instinctif, on reconnait les différents appels de nos bébés: angoisses, fatigue, pleurs de colères ou de faim, ou ceux qui appellent juste nos bras pour des câlins. Il faut trouver l’équilibre et les bons gestes entre tout ça. Et comme ton premier, Victoria pleure rarement, elle m’appelle et pleure seulement en cas de grosse faim et qu’elle me voit préparer son repas…

    Tout bébé, j’ai dû la laisser pleurer 10min pas plus le soir au coucher parce qu’elle ne trouvait pas son sommeil et au final je me suis rendue compte que c’est parce qu’elle avait encore faim… Et depuis plus rien, elle sourit quand on la met dans son lit, un vrai bonheur…

    Je ne suis pas pour laisser pleurer son bébé, la preuve c’est qu’elle ne pleure pas ou peu.

    Bisous wonder mummy!
    Céline

    J'aime

  2. tout à fait d’accord ! S’il pleure c’est qu’il a un besoin. Il est hors de question de le laisser pleurer alors que je serais en mesure de l’apaiser… et dieu sait que pourtant j’ai un pleurnicheur à la maison…

    J'aime

  3. A moi aussi on m’avait « conseillé » de le laisser pleurer, qu’en fin de journée il a besoin de piquer sa crise seul, blabla… Le jour où on est rentré de la mater, je l’ai laissé 10 minutes… J’étais en larmes de l’entendre s’égosiller comme ça ! Je suis allée le récupérer et le jour où il a pleuré seul, c’est qu’il était plus grand et que je comprenais que c’était juste qu’il n’était pas d’accord… Je suis tout à fait ok avec toi sur le point où ils restent 9 mois contre nous et du jour au lendemain il faudrait les « abandonner » à leur sort et à leurs pleurs… Chacun fait ce qu’il veut mais je peux te dire que ça m’a donné une leçon et que s’il y a un jour un deuz, le premier jour des 10 minutes ne fera jamais sont apparition ! Bises

    J'aime

  4. Je me souviens pour mon ainé, mon père me faisait la reflexion.. « laisses le pleurer »… Non non non et non je suis pas du tout pour non plus.

    J'aime

    • J’aime beaucoup ta réponse MlleRoze. Elle n’est pas toute noire ou toute blanche, car tu dis l’avoir déjà laissé pleurer 5 ou 10 minutes à partir de ses 3 mois lorsque tu reconnaissais les bons pleurs. Et c’est ce que je trouve le plus exemplaire, car TOUS les bébés sont différents et de croire que JAMAIS il ne faut laisser un bébé pleurer, je crois que c’est faux. On connait toutes nos bébés, et au fil de leur évolution (entre autre par l’âge qu’ils ont), nous sommes en mesure de mieux évaluer la raison des pleurs et d’y répondre adéquatement. Ce qui m’effraie avec des commentaires trop « contre laisser pleurer un bébé » ou trop « pour laisser pleurer un bébé toujours » ce sont les extrémités. Si on ne laisse JAMAIS pleurer un bébé peu importe son âge ou la raison des pleurs, je crois que ça peut être autant dommageable sur l’autonomie de l’enfant au même titre que si on laisse TOUJOURS pleurer un bébé. Je crois que c’est le juste équilibre qui est le meilleur guide à suivre (opinion personnelle, car je n’ai jamais aimé les pro-ci et les pro-ça, car tout le monde a droit à son opinion et sa façon de faire et inutile de rabaisser l’opinion des autres, car justement, ce sont leur opinion). Merci d’avoir écrit ce commentaire, ça me rejoint totalement! 🙂

      J'aime

      • Je ne suis pas d’accord avec certains éléments de cette réponse.
        Non ! Il ne faut JAMAIS au grand JAMAIS laisser pleurer un bébé !
        Oui, certains bébés ont besoin de pleurer. Mais pourquoi les laisser pleurer seuls ? Cela n’a aucun sens. On prend son bébé, on l’accompagne : on lui dit qu’il a le droit de pleurer et qu’on va rester avec lui jusqu’à ce qu’il s’apaise. Cela s’appelle la contenance. Et parfois c’est difficile, car cela peut être très physique et c’est toujours perturbant pour la maman, sans compter l’entourage qui ne comprend pas comment on peut être assez insensé pour « faire pleurer un bébé », remarque stupide car ce n’est absolument pas le cas. Certains tout petits sont tellement surchargés d’émotions, surtout en fin de journée, qu’il faut absolument les aider à s’en débarrasser avec la contenance.
        L’une de mes jumelles en a eu beaucoup besoin et, après, j’avais un bébé apaisé et joyeux. L’autre n’en a eu besoin qu’une seule fois. Plus tôt on commence, moins ils en ont besoin car ils savent qu’ils peuvent nous faire confiance et viennent nous dire leurs problèmes, même tout petits, avec des gestes, des dessins, ou, plus tard, des mots car on leur aura appris le vocabulaire des émotions qui leur font mal : colère, tristesse, chagrin, peur, etc. (On leur apprend aussi celui des émotions positives !)
        Par contre, quoi qu’on veuille croire, il est dommageable de « laisser » pleurer un tout petit, ou même un plus grand. D’ailleurs, qui parmi nous, adultes, aurait envie qu’on la « laisse » pleurer ? A choisir, ne préférez-vous pas l’épaule accueillante, aimante de quelqu’un qui, sans rien dire, sans juger, sera juste « là » pour accueillir les pleurs ? Moi oui ! (Pourtant, j’ai beaucoup pleuré seule… Ce sont des larmes bien amères que les larmes chargées de solitude et de désespoir…)

        J'aime

  5. J’aime beaucoup ton blog car (entre autre) tu démontres bien souvent que chaque enfant est différent.
    Comme j’en ai qu’un, je me garderai bien de faire une généralité de ce que j’ai vécut et je respecte vraiment toutes les réactions face aux pleurs d’un bébé.
    Contrairement à ton #1, mon fils pleurait beaucoup, beaucoup, beaucoup les 3 première semaines, j’étais complètement démunie. Il était hors de question de le laisser pleurer, tout seul. J’ai même eu des réflexions d’amis qui s’étonnaient que j’aille voir mon bébé dès les 1ers pleurs. En fait il avait besoin d’être bercé tout le temps. Dès qu’on arrêtait, il se réveillait et se remettait à pleurer jusqu’à ce qu’il sombre dans un sommeil plus profond. Je me suis posée mille question, ai-je bien fait ?
    Et puis les pleurs ont diminués, et à 3 mois 1/2, il a trouvé son pouce et dans la foulée a fait ses nuits. Il se réveillait la nuit, babillait et se rendormait seul sans pleurer.
    Finalement c’est ça le but : apprendre à un enfant à s’endormir seul, mais pour en arriver là l’enfant doit savoir qu’il est en sécurité et qu’au besoin quelqu’un sera là pour le rassurer.
    Le souci c’est que quand on est « dedans » on a absolument pas le recul pour savoir si les choix qu’on fait sont les bons. Parce que laisser pleurer ou accourir on veut tous-toutes la même chose : le mieux pour notre bébé. C’est quand on voit plusieurs mois plus tard que notre bébé aime son lit, qu’il dort sans problème qu’on peut espérer avoir fait les bons choix.
    Par contre à partir de 3 mois je le laissais pleurer 5 voir 10 minutes avant de s’endormir. Mais à cet âge on commence à bien différencier les pleurs : il y a les pleurs agités, énervés, fatigués qui ont besoin de sortir, et il y a ceux de tristesse, d’angoisse auxquels j’accours sans réfléchir !
    En tout cas ce débat est loin d’être fini, quand je vois les réflexions que je me suis prise par la famille et les proches…

    J'aime

    • J’aime beaucoup ta réponse MlleRoze. Elle n’est pas toute noire ou toute blanche, car tu dis l’avoir déjà laissé pleurer 5 ou 10 minutes à partir de ses 3 mois lorsque tu reconnaissais les bons pleurs. Et c’est ce que je trouve le plus exemplaire, car TOUS les bébés sont différents et de croire que JAMAIS il ne faut laisser un bébé pleurer, je crois que c’est faux. On connait toutes nos bébés, et au fil de leur évolution (entre autre par l’âge qu’ils ont), nous sommes en mesure de mieux évaluer la raison des pleurs et d’y répondre adéquatement. Ce qui m’effraie avec des commentaires trop « contre laisser pleurer un bébé » ou trop « pour laisser pleurer un bébé toujours » ce sont les extrémités. Si on ne laisse JAMAIS pleurer un bébé peu importe son âge ou la raison des pleurs, je crois que ça peut être autant dommageable sur l’autonomie de l’enfant au même titre que si on laisse TOUJOURS pleurer un bébé. Je crois que c’est le juste équilibre qui est le meilleur guide à suivre (opinion personnelle, car je n’ai jamais aimé les pro-ci et les pro-ça, car tout le monde a droit à son opinion et sa façon de faire et inutile de rabaisser l’opinion des autres, car justement, ce sont leur opinion). Merci d’avoir écrit ce commentaire, ça me rejoint totalement! 🙂

      J'aime

  6. je n’ai jamais laisser pleurer ma fille c’est bien ou pas bien… je m’en moque des on dit jai fait a mon instinct

    J'aime

  7. Alalala, je me souviens des sages femmes, qui m’avaient dit de laisser pleurer ma fille .. Ce fût horrible, mais quand on est jeune maman, on ne sait pas qu’il faut agir avec son instinct. Je sais que maintenant, je ne peux plus laisser un enfant pleurer, c’est trop douloureux pour moi.

    J'aime

    • j’ai eu la meme une nuit, ma fille venait de naitre elle hurlait pour avoir un bib la sf ne voulait pas elle n’avait pas attendu assez longtemps, elle me l’a prise, mis dans son berceau et est repartie, et bah moi j’ai fait un bib et l’ai reprise nan mais oh grrrrrr heureusement j’avais la chance d’avoir des bibs tout prets sous vide genre petits pots sur lesquels on visse une tetine sterile fournis par la mater’!

      J'aime

    • ici pareil le soir il y avait des pleurs, depuis on a un rituel : bain, biberon avec juste la veilleuse tranquil turtle de cloud b dans sa chambre, calin et dodo et le coucher est a heure réguliere, un vrai bonheur! ca a commencé aux 3 mois de notre puce! ca marche aussi pour la sieste je lui donne sa veilleuse et elle s’endort!

      J'aime

  8. la journée j’ai un bébé koala collé a moi que je ne laisse jamais pleuré sauf besoin évident comme les wc loool ou faire à manger! mais la nuit son ventre la réveillait a 3h précise alors qu’elle n’avait qu’à peine faim! elle avait 6 mois et avait passé les 8kg! elle pouvait tenir une nuit! aux pleurs je me suis levée, j’ai mis la tétine, j’ai patienté 5 minutes apres les « re » pleurs, j’ai remis la tétine, elle a repleuré environ 10 minutes et s’est rendormie, même topo vers 4h30, meme méthode! la nuit a été dure mais je savais qu’elle n’avait pas faim et c’etait plus des chouinements que des hurlements! et le miracle s’est produit, depuis elle fait ses nuits! elle a maintenant 7 mois et demi, une fois elle s’est réveillée, cheri a dit laisse elle va se rendormir, je me lève mettre la tétine quand meme meme si elle ne la réclame jamais mais je savais que c’etait de la faim, mon homme me dit ne fait pas de bib elle ne va plus faire ses nuits, mon coeur de maman a dit non, je lui ai fait son biberon, elle l’a dévoré! et bien sur le lendemain elle a dormi bien paisiblement! comme quoi on sait au fond de nous ce qui est bon! elle est beaucoup mieux depuis qu’elle fait ses nuits sans coupures, et si elle se réveille la nuit je sais que ce sera quelque chose qui ne va pas!

    J'aime

  9. Tout à fait d’accord !
    Je trouve inhumaines les méthodes de contrôle des pleurs. La doc qui suivait ma fille m’a conseillé… plutôt ordonné, de la laisser pleurer parce qu’elle se réveillait trop souvent la nuit. J’ai changé de doc. Elle m’a vue alors que j’attendais pour un rendez-vous avec sa collègue et m’a demandé pourquoi. Je lui ai dit ma façon de penser. Que j’aurais honte, être elle, de conseiller des techniques aussi « barbares ». Que ça me fait trop de peine de penser que certains parents suivent ses conseils et torturent leur bébé.

    J'aime

  10. Le bébé n’ a pas choisi d’ être sur terre et c’ est trop cruel de la part d’ une mère de laisser son enfant pleurer. Même si la maman se sent fatiguée et stressée, il vaut mieux assumer la responsabilité puisque c’ est son choix à elle d’ avoir un bébé.

    J'aime

  11. Je n’ai jamais laissé pleurer mes filles, au grand dam de ma belle mère que j’aurai bien claqué quand elle me disait que ma fille faisait des caprices à 1 mois, un bébé qui pleure c’est un bébé qui a mal, qui est mal, tant pis j’étais crevée fatiguée, mais je l’avais avec essayant de la calmer, essayant de trouver ce qu’elle avait. Et mes filles aujourd’hui, ne sont ni capricieuses, ni des bébé kangourou. Merci pour cet article.

    J'aime

  12. Entierement d’accord!!! moi aussi j’ai eus ce genre de conseils, et je me dis que ça grandit tellement vite!! tant pis, je la prends qd bon me chante et si c’est une bernique avec moi je dis tant mieux car la serrer contre moi et l’embrasser c’est la plus belle chose au monde et une douceur infinie!!!!!!!!!!!!!

    J'aime

  13. j’ai fait un bébé j’assume…

    Nous avons vécu un accouchement difficile moi et mon fils césarienne sous AG puis 8 jours de néonat loin de moi il a subi des piqures, prises de sang etc.. il a souffert seul loin de moi.. ça a été juste inhumain..

    il a passé son 1er mois à pleurer, hurler toutes les nuits,il finissait par s’endormir d’épuisement quelques petites heures..
    je l’avais dans mes bras pendant ses pleurs ça a été difficile de le voir dans cet état,ça m’a fait mal au cœur,ça a été épuisant pour moi et son papa mais JAMAIS nous ne l’avons laissé pleurer seul..

    nous avons toujours été la pour le consoler, accompagner ses pleurs,lui expliquer que ce n’étais pas de la faute à maman ni la sienne si ses premières heures, premiers jours on été si difficiles..

    notre fils à 10 mois il a l’air épanoui,heureux,zen..
    sauf certaines nuits ou il se réveille terrorisé en pleurs et ou il a besoin d’être rassurée,caliné pour se rendormir..
    je n’arrive pas à comprendre comment une maman arrive à ne pas prendre son enfant qui pleure dans ses bras..
    ce petit être qui ne demande que de l’amour,des calins..

    J'aime

  14. Le fais de laisser son bebe quelques minutes ne fais pas dune mere une mauvaise mere…. lenfant doit sadapter au parent et non linverse, Durant les deux premiers mois il ne faut pas laisser lenfant pleurer, mais avec les semaines qui passent, le bebe develop de plus en plus sa personnalite et parfois sa arrive que bebe pluere, car il est fatique ou simplement quil nest pas de bonne humeur, moi je crois que petit 5 minutes a pleure seul regle le probleme, cest quoi toutes ses meres qui ne veulent pas que leurs enfants vivrent aucune frustrations lors de leur enfance??? sa sera quoi quand ils seront ados et puis adulte …….ya une vie a vivre après lenfance et la vie est de plus en plus difficile, fac cest quoi on les materne comme des folles pour quensuite ils ne savent pas attaque la vie par la suite? toutes mes amies que leurs parents a tjrs protégé contre tout, ben ells ont souven bien de la difficulte de se relever après un problem dans leur vie. Moi mon fils sera fort, il sera independent, je serai toujours la pour lui, mais il sera capable de surmonter ses problmes lui meme sans avoir a appelle maman a lage de 30 ans pour me demander du cash, car je lai pas prepare a la vie……..

    J'aime

      • Excellent article ! Merci zozomum. Toutes les recherches sérieuses sur le développement de l’enfant corroborent ce qui y est développé. Un bébé qu’on laisse pleurer sous prétexte d’en faire un homme fort devient dépressif et grandira dépressif. Parfois il sera même très dur envers les autres (et lui-même) car il aura manqué de cet amour vital qu’une mère prodigue à son enfant. Et pour peu qu’il vive dans un milieu hyper structuré et rigide, il deviendra tout simplement un sociopathe, c’est à dire un handicapé des émotions, incapable d’aimer et d’être aimé parce le bonheur (et les émotions en général) c’est dangereux.

        J'aime

  15. je n’ai pas dit que laisser pleurer son bébé quelques minutes fait une mauvaise mère je dit simplement que je n’arrive pas à comprendre..
    oui je suis dacccord un bébé peut pleurer seulement pour de la fatigue ou une mauvaise humeur et justement ce n’est pas une raison pour ne pas accompagner ses pleurs,j’ai pas dit de sauter sur bébé aux moindres pleurs mais d’être présente lui parler,poser sa main sur lui,lui montrer qu’on est la pour le soutenir tout simplement..
    et non c’est le parent qui doit s’adapter à son enfant,bébé n’a rien demandé c’est nous qui l’avons voulu donc à nous d’assumer..
    sinon autant acheter une poupée..
    et je ne dit pas non plus de les protéger de tout et de tout leur laisser faire!
    mon bébé va à 4 pattes et touche à bcp de choses et bien il n’a pas le droit de toucher à certaines choses donc quand c’est non c’est non!

    J'aime

  16. Tout à fait d’accord…ma fille a aujourd’hui 16 ans et elle m’a expliqué quelque chose il y a un mois…et je comprends encore plus aujourd’hui pourquoi elle pleurait déjà à 4 mois pourquoi elle ne voulait pas s’endormir…elle est maintenant capable de partager les angoisses qui la rongeait, déjà toute petite!!! Alors, les mamans, laissez les grandes théories de côté et écoutez votre coeur…il ne se trompe jamais!!

    J'aime

  17. Quel bel article! Je m’y retrouve tellement!
    Le maternage pour moi qd j’étais enceinte c’était bizarre, je trouvais ça un peu too much. Et puis mon BABI est arrivé… Avec ses besoins intenses, ses trop nombreux réveils nocturnes, ses angoisses… Il a balayé toutes mes idées préconçues… Il a dormi et dort encore souvent avec nous, s’il a besoin du sein je le lui donne… C’est fatigant, c épuisant mais un adulte est capable de gérer cette fatigue, ce stress et ses émotions… Un bébé non. Alors je suis devenue une maman que je n’aurais pas imaginé devenir, une maman qui repousse chaque jour ses limites physiques et émotionnelles, mais qui est fière de son BABI qui lui montre chaque jour qu’elle a fait le bon choix. Et les conseils des autres ont failli me mener a la dépression alors j’ai dit stop c moi sa mamans, c moi qui vit avec lui alors laissez moi tranquille! Si je suis fatiguée c mon problème! Et vous verrez que non mon bébé ne sera pas un enfant roi capricieux et coller dans mes jupes! 😉 Je dis oui oui et je passe a autre chose, on n’a pas a se justifier, et selon moi on n’a pas non plus à dominer son enfant, on ne le dresse pas… On doit l’accompagner dans sa découverte de la vie et des règles, des codes… Enfin c mon avis 🙂

    Bon dimanche, je me permets de partager ton article!

    J'aime

  18. J’ai entendu aussi cela pour mon fils. Les nouveaux nés et plus apprennent par le toucher, les mots, les massages à être en confiance. Non ils ne font pas de caprices, et mon aide la nuit pour son biberon était un bonheur, tous les deux avec peu de lumière, jusqu’à ce que je le recouche. Dans notre chambre, trop petit pour être seul et lui ne pensent pas à notre sensualité. Deux ans de bonheur à le porter sur le ventre puis sur le dos aussi en forêt. Courage, Hervé
    .

    J'aime

  19. Je suis entièrement d’accord. Pour moi il n’est pas concevable de laisser pleurer un nouveau-né. Je crie intérieurement quand j’entend la nièce de mon Conjoint qui a une Puce d’un mois dire qu’elle la laisse pleurer une fois qu’elle a eu tout ce qu’il faut parce qu’elle ne veut pas de ses caprices… Quel caprice ?? :-/

    Chacun à sa position sur le sujet et il est difficile de changer les mentalités….

    J'aime

    • Je la laisse pleurer des fois elle a deux ans mais pour les nourrissons je suis d’accord c’est pas pareil ils ne font pas de caprices ils arrivent de neuf mois de gestation et leur seul repère c’est nous, normal qu’ils aient besoin d’être entourés ! D’autant qu’ils ne peuvent rien faire tout seul… même pas attraper la tototte.

      J'aime

  20. Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises méthodes, chacun fait comme il veut. Ce n’est en aucun cas la peine de prendre pour de mauvais parents ceux qui laissent pleurer leurs enfants. Et ce pour plusieurs raison:
    – Les adultes associent à tort les pleurs à quelque chose de négatif. Un bébé pleur parce qu’il ne sait pas s’exprimer autrement.
    – Les poumons d’un bébé ne sont pas matures, c’est un des derniers organes à être mature. Les pleurs développent la capacité pulmonaire et la fabrication de bronchioles.
    – Quand vous vous êtes énervés, vous allez faire du sport, vous allez discuter avec vos amis, vous allez vous défouler. Un bébé le seul moyen qu’il a de se défouler c’est de pleurer, alors pourquoi l’en priver?

    J’ai éduqué mes enfants et continue de cette manière, il ne sont en aucun cas plus attardés que les vôtres et sont même plutôt précoces.

    Alors vous avez vos idées mais faire passer ceux qui n’ont pas vos idées pour des cons ce n’est pas pousser bien loin la réflexion. L’intelligence commence par la tolérance et non par la dépréciation. Où sinon sortez donc un livre de recettes pour élever bébé!

    J'aime

    • je suis navrée que vous puissiez prendre mes arguments pour des « leçons de vie », j’entends les vôtres, je les comprends mais ils ne me semblent pas « suffisants » pour MOI. Ceci est mon blog, mon espace et donc mes idées. Je n’irais jamais faire la leçon à quelqu’un d’autres, par contre on ne se gêne pas pour venir me contredire tout le temps dans ma façon d’éduquer mes enfants. J’expose donc ma façon de penser ici.

      Chacun fait bien ce qu’il veut ! Mes parents m’ont laissé pleurer, je les aime quand même. Mais j’ai un libre arbitre , et l’envie (parfois) de partager mon point de vue. Et des gros ras le bol quand on s’impose dans ma vie de famille.

      Je trouve vos propos un peu exagérés tout de même 😉 , d’ailleurs si je demande l’avis des lecteurs c’est que je suis assez tolérante pour accepter d’écouter. La preuve, vous laisser pleurer les vôtres et ça ne me concerne franchement pas .

      Etant maman de trois enfants je vous rajouterai même qu’il n’y a pas de « recette » car tous sont différents , ça serait trop facile sinon !!!

      J'aime

      • Je ne vous visais pas en particulier, juste que certains commentaires me font bondir. J’aurais dû préciser, je m’en excuse.

        Je voulais préciser en gros que ceux qui laissent pleurer leurs enfants ne sont pas des monstres et les enfants n’en sont pas moins autonomes que les autres.

        J'aime

    • Ces commentaires me laissent sans voix ! Le coup des brochioles m’épate ! Si le bébé naissait sans bronchiole, sans capacité pulmonaire suffisante, il mourrait tout simplement d’anoxie. Bonjour les dégâts dans un cerveau mal oxygéné => légume !
      Aucun de mes enfants élevé sans les laisser pleurer n’affiche de manque d’autonomie. Au contraire. Les plus grands ont pris leur envol très tôt, confiant qu’ils étaient armés pour faire face à la vie.
      La violence des propos de ce commentaire m’inquiète et laisse présager une méconnaissance totale de l’éducation non violente et de ses bénéfices.
      zozomum, ce blog que je découvre aujourd’hui est tout simplement génial ! Plein d’amour et de tendresse. Merci.

      J'aime

  21. Moi je la laisse pleurer des fois (elle a deux ans actuellement) au bout de 10 mn elle s’endort (bien sûr pleurnicher, pleurer et hurler c’est pas pareil on est d’accord) enfin bref c’est sûr que c’est pas à ça que se résume l’éducation et ça ne fait pas de toi un bon ou mauvais parent, comme dit zozomum il y’a pas de recette. Faut faire comme on le sent, on connait bien nos enfants et chacun fait ce qu’il veut.

    Ps : pour les autres pays par contre pas d’accord l’indépendance vient aussi du fais que la vie est dure et que t’es marié à 15 ans 😉 !
    Ah oui et pitié détendez-vous les gens !!!

    J'aime

  22. Un grand oui ! Ce qui me fait rire c’est quand dans mon métier lorsqu’on m’appelle pour régler un problème de sommeil la première chose que la maman me dit est: « Je vous préviens je ne veux pas le laisser pleurer ! » et bien tant mieux parce que moi non plus ma politique c’est de ne pas le laisser pleurer. Effectivement, un bébé a qui on apprend à pleurer des heures et un adulte plus tard qui n’aura pas le réflexe de crier quand il sera en danger car son cerveau aura appris qu’il ne sert à rien de pleurer quand on se sent en danger.
    Revenons au maternage, à l’instinct maternel, au bon sens 😉
    Merci pour ce bel article !

    J'aime

  23. Pingback: Un petit tour sur la blogosphère #2 | Blog pro allaitement maternel et maternage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s