Bébé, un pansement pour les bobos de famille?

Je me suis demandé si sans la naissance de kiwi nous aurions renoué des liens avec la belle-famille. Après 2 ans de silence radio, de rejet total, ils ont eu l’envie soudaine de nous revoir lorsque bébé a pointé son nez dehors. Est ce par égoïsme? Vouloir exister aux yeux de l’enfant. Ou le fait de se rendre compte que leur fils construit sa vie et qu’ils ratent des « choses » extraordinaires ? Enfin Kiwi a accomplit le miracle de les faire revenir et de les rendre gagas !

De notre côté, je ne voulais plus entendre parler d’eux (surtout pendant la grossesse), cependant j’ai poussé Chéri a accepter le rapprochement après la naissance. Allez savoir pourquoi …. Je me dit que même s’ils nous ont fait du mal, du moment qu’ils gâtent Kiwi : ils se font un peu pardonner. Et le lutin adore son papi paternel, alors … AMEN !

Mais sous le pansement se cachent les blessures, tout les sujets tabous qui  menacent de ressurgir. En tout cas avec le beauf et ses airs de tête à claque c’est fait : je ne peux pas le sentir ! Lui c’est pas un pansement qu’il faudrait : c’est un plâtre ! Enfin… ce semblant de paix est quand même plus agréable pour tout le monde…

Publicités

8 réflexions sur “Bébé, un pansement pour les bobos de famille?

  1. ici le bébé-pansement ça n'a pas vraiment marché … je dirais que ça a plutôt accentué le fossé entre moi et BM … elle avait deja du mal à se faire à l'idée que je lui avais « volé » son fils, mais avec la naissance du Pti prince, c'est encore pire !!

    J'aime

  2. tiens ici parfaitement l'inverse, ça allait bof avant mais ça allait et après la naissance des enfants on a eu le desir de tout couper, n'en pouvant justement plus des sujets qui remontaient à la surface.

    J'aime

  3. Chez nous pas du tout, après 10ans toujours aucun signe du papa de Mr. Je sens que ça lui fait de la peine qu'il ne connaisse pas notre fille, mais c'est la vie. au moins il assume son abandon jusqu'au bout

    J'aime

  4. A chaque naissance chez moi, ça a été très chamboulant et la dernière a été fatale : les hormones du premier mois et la fatigue aidant, j'ai remis les idées de la femme de mon rep en place et j'ai vidé tout mon gros sac vraiment trop plein.
    Bon depuis silence radio, on est assez free le we …
    Même si je déplore que les enfants ne profitent plus trop de leur grand-père (qui boude alors qu'on lui a bien dit qu'il voyait les enfants quand il voulait), je ne me suis jamais sentie aussi sereine et en harmonie avec mes sentiments, en accord avec ma façon de penser.
    Après je vais pas partir sur les beaup parce qu'on y passe la nuit !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s